Langues

Quand les bisses inspirent les artistes


Auteur: 
FOURNIER, Noémie
Edition
SionLe Nouvelliste
Caractéristiques
1Illustrations couleur
Autres données
FrancaisNon consultableC.FOU05992017
Articles
in : Le Nouvelliste14


Nbre ex.: 
1
Description: 

Quelques semaines avant le grand moment de la mise en eau des bisses, c’est déjà l’heure de la rentrée pour le musée d’Ayent. Dès aujourd’hui, l’art est à l’honneur de l’établissement avec un accrochage d’une trentaine d’œuvres créées et imaginées par une vingtaine d’artistes amateurs de la région ou du pays. Si le bisse est évidemment le thème central, ils ont eu carte blanche pour la réalisation. «On trouve des peintures, des photographies ou des sculptures. Parfois réalistes ou totalement abstraites», souligne Gaëtan Morard, directeur et conservateur du Musée des Bisses. Si les autres salles abordent des thématiques plus classiques telles que l’histoire ou la géographie, le musée ose le pari de faire entrer l’art entre ses murs. «Choisir l’art comme thématique est le reflet de notre volonté de diversifier notre public», poursuit le directeur. L’espace, très apprécié des personnes d’âge mûr, s’est depuis peu ouvert à la jeunesse. «Nous l’avons rendu accessible aux familles et notre café le Bisse’ Troquet est très apprécié des jeunes et leur permet de se familiariser avec l’agroécologie», souligne Gaëtan Morard. Selon lui, la diversité est la clé du succès. «Si on ne propose pas de nouvelles choses, les gens n’ont aucune raison de revenir. Là, une visite au musée permet aussi de découvrir des artistes de la région.» Si l’espace ouvre dès aujourd’hui, le vernissage officiel est prévu demain, dimanche 30 avril dès 11 heures. L’occasion de découvrir la pièce maîtresse de l’exposition, la «Poya des bisses» de l’artiste fribourgeois Jérémie Hohl, qui égaie déjà la

Secteur géographique: 
Valais
Bisses concernés: